Tous les résultats sur www.ris-timing.be

Ne peut-on rêver de plus beau décor que la plage de Porticcio avec vue sur la mer et sur Ajaccio ? D’autant que c’est un podium 100% corse qui a été honoré ce jeudi soir par l’ensemble des pilotes du Moto Tour Series Corse et les organisateurs. Emergeant de ce trio, Thomas Verdoni (BMW 1000) a écrasé l’épreuve en remportant quinze victoires sur quinze spéciales !

Le Bigugliais (qui s’amuse sur la photo ci-contre) s’impose donc au classement final avec 1’29’’48 d’avance sur Adrien Santoni (KTM 790 Duke) et 1’43’’99 sur Jean-François Monti (BMW 1000 RR).« On s’est régalé, les spéciales étaient belles, le temps magnifique, les adversaires étaient là, donc il fallait être vigilant, mais ça s’est passé de la meilleure des manières », raconte Thomas Verdoni, 32 ans, qui gère une école de conduite à Biguglia et qui a étonné tout le monde par un pilotage sans faute. « Il fallait ne pas se faire piéger, car le rallye se gagne en spéciale mais se perd en liaison… J’espère continuer les Moto Tour Series la saison prochaine en espérant leur retour en Corse ».

Adrien Santoni, au guidon d’une KTM Duke 790 mise à disposition par le CTM 83, aura tout tenté mais se contente d’une belle deuxième place à domicile. « Ce fut une très grosse bagarre avec Fanfan (Monti) juste derrière moi, réagit le gérant de société de 35 ans, originaire de Palneca, petit village du centre de la Corse. Devant, c’était impossible d’aller chercher Thomas, il est imbattable. C’est moi qui lui ai tout appris, mais je lui ai peut-être trop appris » conclut Adrien Santoni avec humour.

Le vétéran de 52 ans, Jean-François Monti (BMW 1000 RR), se classe sur la 3e marche du podium : « Je me suis régalé, tout a été parfait. J’espère continuer à courir des rallyes tant que la santé me le permettra ».

Derrière ce podium 100% corse (photo ci-contre), on trouve un autre Insulaire à la 4e place du classement final, l’Ajaccien Denis Jover (KTM 350 EXC-R), qui est aussi le leader de la catégorie 750.

Juste derrière lui, à la 5eplace, Jérôme Putin (Triumph 865 Street Triple), a refait son retard sur les spéciales sèches et vient devancer Christophe Andreani (KTM 350), 6e et 2e en 750.

Sur les magnifiques routes du nord d’Ajaccio, la course a bénéficié d’une bonne météo, sur les spéciales de Sarrola-Carcopino et du col de Tartavellu, magnifiquement tracées par Jean-Mathieu Padovani.

Stéphane Guéguin (Honda CBR 900 RR), 21e du scratch (photo ci-contre), s’adjuge la catégorie « classiques » devant Jean-François Santoni (Yamaha YZF 750 R) et Thierry Teilhac (Yamaha 240 TDR). La pilote du side-car Pauline Lepage (Yamaha 1000 YZF) s’impose dans la catégorie des « deux-trois roues » devant Frédéric Guilhot (Triumph 955 Sprint ST) et remporte le trophée féminin devant Sonia Maurel (KTM Duke 790).

Un grand merci à Grégory Roblin et Andréa Huau (photo ci-contre) qui ont encadré l’Academy et donné envie à plusieurs de leurs élèves de continuer le rallye routier. Didier Bottin (BMW S1000XR), 47e, s’est montré le meilleur académicien.

 

 

Les Tunisiens dans la course

Tarak Daoud (BMW R1200 GSA) achève son premier rallye européen à la 18e place (photo ci-dessous). « Je suis satisfait de ma course, mais je dois vite aller voir mon ami Ahmed Karray qui a chuté et qui souffre du poignet », indique à l’arrivée l’architecte de 29 ans.

Thameur Aouini (Triumph 1050), qui a retrouvé un peu de ses sensations sur le « sec », se classe à la 33e place finale. Tarek Azabou (BMW S1000 RR), qui avait chuté sur la première spéciale mercredi, a repris le guidon ce vendredi pour le plaisir.

 

(Photos Malika Jendoubi et P.B.)

Share This