Sébastien Lagut (Yamaha 1000 R1) a remporté la 14e édition du Moto Tour, samedi à Toulon après s’être montré le plus rapide sur la dernière étape disputée en quatre spéciales sur le mont Faron. Parti avec 5 minutes et 17 centièmes d’avance seulement sur Lionel Richier (Yamaha MT-10), le Drômois a su gérer la pression pour s’imposer dans cette dernière étape avec 2’’89 d’avance sur Julien Toniutti (Triumph Street Triple) relégué au classement général et 8’’77 sur Lionel Richier.

 

 

« Cela s’est passé parfaitement, a commenté avec sérénité Sébastien Lagut. J’ai su rester calme quand c’était dangereux. Au final, je termine la semaine en beauté. Je pense que j’ai pu conserver mon calme au départ parce que j’étais troisième, avec 15 secondes de retard, ce n’était pas joué. Il y avait beaucoup de monde. J’ai su aller vite quand la route le permettait et j’ai tout donné sur le circuit. J’ai limité la casse car je savais que Lionel avait gros à jouer là-dessus. La suite ? Peut-être dans un autre univers, faire le Dakar dans deux ans ».

 

 

 

 

 

Au classement général final, Lagut devance Richier de 13’’94 et Pierre Lemos (KTM Superduke 1290) de 2’12’’01 (les trois pilotes réunis à l’arrivée, photo ci-contre).
Le 4e est Grégory Roblin (Yamaha MT-10) qui devance Kevin Cheylan (Ducati Hypermotard). A la 6e place, Romain Cauquil (KTM Duke) remporte la catégorie 750.
Rentrée dans le Top 10, Sonia Barbot (KTM Duke) est la première féminine, devant Lydia Truglio-Beaumont (en relais avec Gwenaël Arino), et Emmanuelle Reaux (en duo avec Gérard Borgeat).

 

 

 

 

Race Experience School : deux circuits pour les enfants !

Race Experience School va installer, samedi et dimanche, deux circuits de vitesse moto pour enfants dans le village du Moto Tour.
Sébastien Gimbert, triple vainqueur des 24 Heures du Mans et du Bol d’Or, s’est associé à Thibaut Gourin et Franck Rostagni pour développer une école de pilotage, la structure Race Experience School.

 

 

 

Les autres vainqueurs par catégorie sont, en classiques, Nicholas Ayrton (Suzuki GSXR) ; en vétérans, Thierry Boyer (Triumph Street Triple) ; en side-cars, Pauline et Damien Lepage (Yamaha YZF) ; en 125, ; en relais, David Sainjon-Laurent Guinot (Yamaha MT-07) ; en duo, Emmanuelle Reaux-Gérard Borgeat (BMS GS) ; et, en scooter, Mathieu Bruneau (Honda X-ADV).
Il faut signaler l’exploit de Michel Das Neves qui est allé au bout de l’épreuve au guidon d’une Zundapp de 50 cc ! (photo ci-dessous)

 

 

Demol-Radnai-Nolleaus : la course en relais

Arrivé à la 94e place finale du Moto Tour, Rémi Demol a roulé en relais avec ses amis Enzo Radnai et Denis Nolleaus, se succédant au guidon d’une KTM Superduke. Les trois compères font partie de « Nousmotards » un réseau communautaire et de service pour les motards. Un quatrième, Alexis Lebec (Aprilia Tuono) a participé en solo pour Nousmotards et s’est classé 111e après avoir pris de grosses pénalités.
« C’est notre premier Moto Tour, indique Rémi Demol. ça s’est bien passé même si notre troisième pilote avait plutôt tendance à aller dans le fossé. Il s’en sort plutôt bien à chaque fois… La moto un peu moins bien… C’est une très belle expérience. En relais, c’est beaucoup plus accessible côté financier. Et c’est l’occasion, quand on ne roule pas, de faire des rencontres, de partager avec les teams. Certes, on roule moins, c’est moins fatiguant, mais au niveau partage humain, c’est super. Nous n’avions aucun objectif au niveau classement. L’an prochain, j’ai l’intention de poursuivre l’aventure et pourquoi pas en Tunisie ».

 

 

Share This