Après une arrivée à bon port à Ajaccio, les concurrents du Moto Tour Series Corse – ici les pilotes tunisiens en balade, accompagnés par Gabriel Bouhatous – vont reprendre le guidon de leur moto pour les vérifications techniques et administratives, ce mercredi à partir de 9 heures à Porticcio.

Seront présents les organisateurs de l’épreuve, Sam Thomas, président d’Option Sports Evénements ; Marc Fontan, président de l’ADPSM ; David Bournisien, respsonsable sportif et Jean-Mathieu Padovani, président de JMP Racing, traceur du rallye, ainsi que de nombreux commissaires et bénévoles.

Le paddock du rallye est installé au bord de la magnifique plage de Porticcio. Un endroit idyllique dont les pilotes pourront profiter le soir après la course ou à partir de samedi pour ceux qui ont décidé de rester bronzer un peu sous le soleil corse.

Pour les trois jours de course, organisateurs et membres du jury (photo ci-contre) espèrent que la météo sera clémente car des orages sont annoncés. Voilà qui devrait «corser» les trois spéciales de Radicale, ce mercredi (départ 17 heures, première spéciale à 17 h 23, dernière spéciale de nuit à partir de 21 h 34).

Les pilotes corses, en nombre, sont favoris sur leurs terres, mais ils devront se méfier de Jérôme Putin, 2edu Moto Tour Series Tunisie et d’autres Continentaux – dont des Suisses et des Belges. Et la surprise peut venir de l’un des neuf pilotes tunisiens présents. Il faut savoir que Tarek Azabou, 3edu Moto Tour Series Tunisie en mars dernier et son copain du Moto-Club de la Garde Nationale, Thameur Aouini, champion de Tunisie 2018 sont d’excellents spécialistes.

Enfin, on suivra les évolutions de l’Academy, encadrée par le duo Grégory Roblin et Andréa Huau. Tous les ingrédients sont là pour que le Moto Tour Series Corse soit une belle fête du rallye routier international.

(Photos P.B. et Malika Jendoubi)

Tout savoir sur le Moto Tour Series France en Corse du 9 au 11 mai

Share This