Régularité : Mode d’Emploi

Les pilotes historiques du Moto Tour connaissent bien les secteurs de régularité, autrement appelés les bases chrono. Ce sont des épreuves qui font partie de l’ADN du Moto Tour et même de son ancêtre le Tour de France Moto.

De 2003 à 2014 les bases chrono faisaient entre 4 et 10 km. Le chronométrage était simple : en fonction de la moyenne horaire à respecter (50 ou 55 km/h) un temps idéal était calculé et le pilote devait effectuer l’épreuve à la seconde près pour ne pas avoir de pénalité. Avec un peu d’entrainement certains pilotes sont devenus des spécialistes, compensant pour certains leurs moins bons temps sur les spéciales et les circuits.

Depuis cette année les bases chrono changent un peu. Tout d’abord la longueur : elles feront désormais entre 10 et 30 km. Pour rendre les choses plus concrètes imaginez-vous qu’il faut environ 36 minutes pour effectuer une base chrono de 30 km à 50 km/h ! Ce n’est pas rien. Pour faciliter un peu la chose nous avons légèrement modifié la méthode de chronométrage. En effet désormais le pilote dispose d’une marge horaire non sanctionnée par une pénalité. Tout dépassement de cette marge en avance ou en retard sera sanctionné par une pénalité d’un dixième de seconde par seconde d’avance ou de retard. La marge est calculée en fonction de la longueur de la Base Chrono et correspond à 1 seconde par km.

Prenons un exemple : Pour une base chrono de 23 km la marge horaire sera de 23 secondes. Par rapport au temps idéal, le pilote pourra passer 23 secondes en avance ou en retard devant la cellule de chronométrage pour ne pas avoir de pénalité. Au delà de cette marge horaire (en avance ou en retard) la pénalité sera de 1/10ème par seconde de retard ou d’avance.

Bon entrainement et n’oubliez pas qu’il y a des points à gagner sur ce type d’épreuve !

Les commentaires sont fermés