Alicia Clément : « J’ai fait l’assistance pour mon chéri sur le Moto Tour »

Alicia Clément est la compagne de Lionel Richier, vainqueur du Moto Tour 2016. Une victoire à laquelle la jolie jeune femme blonde a contribué, en assistant le pilote Yamaha avant et pendant la course. Un gros travail pour un champion qui s’était préparé à la victoire, mais qui, rassurez-vous, n’est pas nécessaire pour le pilote lambda…

Alicia, quel était votre rôle sur le Moto Tour ?
Ce fut d’abord un gros travail en amont, avec la recherche de sponsors, l’organisation, la préparation de la Yamaha MT-10 auprès de Fred Kosytarski de Best of Bike, de Lionel et de tout ce dont il avait besoin. Nous avons passé des soirées à cela. Sur la course, mon rôle était de gérer l’administratif, les achats, les courses et les ravitaillements en essence tous les 150 km.

Vous faisiez les ravitaillements seule ?
Oui, et cela implique une préparation du road-book afin d’arriver avant Lionel au départ ou à l’arrivée des spéciales en faisant, avec un fourgon, plus de kilomètres que lui. Je devais l’attendre avec un tapis par terre, le ravitailler en essence, préparer les outils pour les réglages, c’était assez intense. J’ai fait toute la course avec le vieux Vito Mercedes de Jean-Pierre, le papa de Lionel que je remercie pour la confiance qu’il m’a accordée.

Quelle est votre profession ?
L’an dernier, j’étais responsable gestion dans une boutique de luxe à Cannes, je suis aujourd’hui cogérante d’une société d’ameublement pour collectivités.

Et la moto ?
J’ai une Triumph Street R 675, je fais de la route et un peu de circuit. Avec Lionel, nous avons une passion commune, nous sommes ensemble dans la vie et sur la moto.

Quelle formule avez-vous choisie sur le Moto Tour ?
Nous avons opté pour la formule solo. Face à nous, il y avait des structures importantes telles que Tecmas avec BMW avec semi, camion, matériel hi-tech et d’autres teams.

Le secret de la réussite ?
Il faut avoir confiance l’un dans l’autre, c’est une équipe. Et puis nous avons été aidé

s par tout un groupe d’amis que je remercie.

Cette année, vous repartez sur le Moto Tour ?
Oui, on ne change pas une équipe qui gagne. La combinaison a très bien marché en terme de synergie, nous repartons pour un podium en 2017.

Et vous, quand allez-vous vous lancer en tant que pilote ?
J’ai trente-huit ans et j’aimerais bien, pour mes quarante ans, prendre le départ du Moto Tour. Lionel m’a promis de me faire l’assistance ou, sinon, nous roulerons ensemble. En tout cas, je remercie mon chéri de m’avoir fait vivre cette aventure et d’avoir en confiance en moi. C’est mon idole !

 

 

Les commentaires sont fermés